vmc

VMC

Renouveler l’air de votre logement est absolument nécessaire. C’est aussi obligatoire depuis 1982. Grâce aux différents systèmes de Ventilations Mécaniques Contrôlées et aux ventilations alternatives, vous apportez un air sain et confortable dans votre habitation. Toutefois, tous les systèmes d’aération n’offrent pas tous des performances équivalentes. Certains sont plus adaptés à la rénovation, quand d’autres sont réservés aux logements neufs. Tour d’horizon pour comprendre le fonctionnement, l’installation, le coût et l’entretien des solutions d’aération.

Obtenez des devis gratuits pour une VMC

Comment fonctionne une VMC ?

Le fonctionnement de la ventilation de votre logement est simple. Son objectif est de changer d’air. Un ventilateur expulse l’air vicié hors des murs, ce qui laisse place à de l’air neuf. De cette façon, polluants, allergènes, mauvaises odeurs et humidité sont évacués et votre santé est préservée.

La Ventilation Mécanique Contrôlée est le système le plus couramment utilisé à cet effet. Grâce à la combinaison de différents éléments, tels qu’un réseau de bouches d’aspiration, un moteur et des conduits, l’air est mis en circulation.

Afin d’assurer un rendement optimal, il est essentiel d’installer sa VMC dans un lieu approprié. Ainsi, les bouches d’extraction sont placées dans les pièces de service (cuisine, buanderie, toilettes et salle de bain) au-dessus des sources d’humidité. Les entrées d’air sont placées au-dessus des fenêtres, voire dans les coffres qui contiennent les volets roulants.

Schéma du fonctionnement d’une VMC

Ventiler un logement, un large panel de solutions disponibles

Selon la configuration de votre logement et s’il s’agit d’une construction neuve ou d’une rénovation, vous vous orienterez vers l’un des multiples systèmes de VMC.

Ainsi, vous pourrez opter pour :

  • une VMC simple flux, qui dispose d’un seul circuit d’aération. L’air entre par les pièces de vie pour aller vers les pièces de service. Il est ensuite évacué au niveau du toit grâce à un réseau de conduits
  • une VMC double flux, équipée d’un deuxième réseau de conduits. Y circule un air sain qui dispense des entrées d’air dans les pièces de vie
  • une VMC hygroréglable, dont le débit d’aspiration varie selon le taux d’humidité dans le logement
  • une VMC gaz, qui récupère également les produits de combustion de votre chaudière par le même réseau de gaines
  • une VMC thermodynamique permettant de préchauffer l’air en amont pour faire des économies d’énergie

Notez également que les VMC ne sont pas les seules solutions d’aération de votre maison. Parmi les systèmes d’aération alternatifs, vous aurez le choix entre :

  • la ventilation naturelle, une option minimaliste
  • une (VMI), fonctionnant comme une  VMC inversée.
  • un puits provençal ou canadien, en complément d’une installation géothermique

Tableau comparatif des différents systèmes de ventilation existants

Type de ventilation

Fonctionnement

Particularités

Budget

VMC simple flux 

Extraction de l’air sans filtrage ni préchauffage

Débit constant

Réservée à la construction

2 systèmes disponibles : VMC hygro A et VMC Hygro B 

Economique à l’achat

Bruyante

Surconsommation de chauffage

700 € à 1200 €

VMC double flux

Circulation de l’air par insufflation via un double réseau avec système de préchauffage

Plus cher à l’achat

Economie de chauffage 

Meilleure répartition de la chaleur Amélioration de la qualité de l’air

2000 à 3500€

Ventilation Mécanique Ponctuelle

Evacuation de l’air par déclenchement manuel

Solution d’appoint

A placer dans chaque pièce humide

Facile d’installation

Peu de travaux

Convient très bien aux rénovations

Seuls de petits volumes d’air sont traités

150€ / appareil

Ventilation Mécanique par Insufflation

Apport en air neuf qui crée une surpression capable d’évacuer l’air vicié

Possibilité de VMI hygroréglables

Plus cher à l’achat

Energivore

Volume d’air limité à 500m3

Efficace contre les allergies

Efficace contre les problèmes d’humidité

Peu de travaux d’installation

3000€

Ventilation Mécanique Répartie

Extraction de l’air pièce par pièce

Adaptée à la rénovation

Peu énergivore

Silencieux

Economique

Ne convient pas aux constructions neuves

Pas d’installation de gaines

Un appareil par pièce

600€ / appareil

Ventilation naturelle

Courant d’air : fenêtres ouvertes ou via des sorties d’air dans les boiseries

Economique

Peu de travaux

Consommation d’énergie inutile

0

Puits canadien

Captage de l’air extérieur puis redistribution via la géothermie

Importants travaux

Assez couteux

Dispositif complet

Variable selon le terrain

VMC thermodynamique

Couplage échangeur de chaleur et pompe à chaleur

Idéal pour les maisons passives ou BBC

Air chauffé jusqu’à 35°

Capable de chauffer l’intégralité du logement

15 000 à 20 000€

Quelques conseils pour bien choisir sa VMC

Tant pour préserver la santé de chacun que pour garantir le confort au sein de l’habitat, la VMC est incontournable. Ainsi, il est important de bien étudier la question avant de finaliser son achat, qui peut, somme toute, se révéler assez onéreux.

Ainsi, pour choisir une VMC adaptée à vos besoins, vous devrez tenir compte de :

votre chantier : construction neuve ou rénovation

la configuration de votre logement, et notamment de l’espace disponible pour l’installation des réseaux d’évacuation

  • la présence de courants d’air
  • la puissance nécessaire de l’appareil pour aérer l’intégralité du logement
  • la consommation énergétique entrainée par la VMC
  • les bruits de fonctionnement générés par le système d’aération, notamment le moteur
  • votre budget, incluant l’achat de la VMC, sa pose et les travaux annexes

VMC, de la pose à l’entretien

Si l’installation d’une VMC simple flux peut être prise en charge par un bon bricoleur, armé d’un kit VMC et de quelques outils, la pose d’une VMC double flux semble nettement plus complexe, notamment au niveau du déploiement du double circuit d’évacuation.  

Dans le doute, et selon le matériel sélectionné, il est parfois plus prudent de faire appel à un professionnel. En comparant les devis de plusieurs artisans, vous devriez obtenir un budget raisonnable. N’oubliez pas que vous pouvez également bénéficier d’une TVA réduite et, sous conditions, d’un éco-prêt à taux 0.

Coté entretien, la VMC n’est pas très exigeante. Ainsi, outre un dépoussiérage trimestriel des entrées d’air et des bouches d’aération, il est simplement recommandé de procéder à une vérification complète tous les 3 ans. Un professionnel se déplacera chez vous afin de nettoyer la VMC mais surtout vérifier le bon fonctionnement du moteur et la salubrité des gaines d’aération. Rappelons que des cas mortels d’intoxication au monoxyde de carbone sont recensés chaque année. 

Source : http://www.quelleenergie.fr

Annonces idlead
A découvrir

Ventiler son logement

Ventiler son logement

Que vous habitiez en maison ou en appartement, il est essentiel pour votre santé...

Une VMC

Une VMC

Obligation légale depuis 1982, l’aération d’une maison exige souvent...

Faire des économies grâce à une VMC

Faire des économies grâce à une VMC

Si la VMC est une installation visant à faire circuler l’air dans votre logement...

Choisir sa VMC

Choisir sa VMC

Il existe de nombreuses solutions pour la ventilation obligatoire de votre logement....

Installer une VMC

Installer une VMC

La ventilation de votre logement est une question sanitaire qui se réfère à des...

Entretien de la VMC

Entretien de la VMC

La Ventilation Mécanique Contrôlée répond aux besoins sanitaires de votre...

Prix d'une VMC

Prix d'une VMC

L’installation d’un système de ventilation est obligatoire dans tous les...

Annonces idlead